Alhambra Palace of the Kingdom of Granada **** قصر الحمراء بمملكة غرناطة

Alhambra Palace of the Kingdom of Granada **** قصر الحمراء بمملكة غرناطة
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Visite]D'épices et de prunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sadjia

avatar

Village : Arles

MessageSujet: [Visite]D'épices et de prunes   Sam Juil 05, 2014 12:01 pm

["Lors des journées nuageuses ou pluvieuses, il y a toujours un rayon de soleil !"]

La pluie, Sadjia détestait ça. Le sol devenait boueux et glissant, pas pratique pour elle qui aimait marcher pieds nus. Puis les nuages masquaient le soleil et déversaient tristement de l'eau, beaucoup d'eau. Pourquoi est-ce qu'il pleuvait et que les nuages devenaient gris ? Est-ce qu'ils étaient tristes ?
Comment leurs redonner le sourire ?
Abandonnant donc ses projets de vagabondage Sadjia décidèrent de se rendre dans la taverne des Grenadien en quête de réponse et pour rencontrer du monde. C'est là qu'elle finit la connaissance de Maryah. Après une simple rencontre en taverne, une discussion de tout et de rien où les deux jeunes femmes avaient vaguement évoqué chacune leur histoire et Sadjia se trouvait sur les routes du Palais de Grenade, accompagnée de Maryah.
Maryah souhait rencontrer les Grenadien et voir Amhabra, le plus beau palais qu'il puisse exister au monde.
Ne sachant pas lire, ni écrire Sadjia avait proposé de lui montrer le chemin. Se tournant vers Maryah :


- "Est-ce que ça va ?
Je marche pas trop vite?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epicée

avatar


MessageSujet: Re: [Visite]D'épices et de prunes   Sam Juil 05, 2014 12:24 pm

La vie réserve des surprises ... bon fallait les provoquer aussi. L’Épicée, après avoir vérifié la présence de son épée courte et de ses lames, avait donc suivi Prunella. Elle allait enfin rencontrer les Grenadiens, dont l'histoire la fascinait. C'était Sal, l'enturbanné, compagnon de galère qui lui en avait parlé des années plus tôt. Et le Cosaque avait réveillé cet attrait en leur disant que certains étaient en exil à Arles.

Chaque matin, quand elle passait sur le port avec son p'tit bonhomme, elle regardait les bateaux arrivés la nuit, détaillait le physique de chacun, cherchant des peaux plus foncées, des traits fins, et de la noirceur sur la tête et dans les yeux. Si elle arrivait à les approcher, si elle arrivait à entrer chez eux, elle aurait comme un clan pour veiller sur elle et son fils, elle s'rait intouchabl' par les chiens de l'Empire, et elle pourrait travailler avec eux, commercer dur, pour gagner l'argent nécessaire à l'éducation du petit. L'union fait la force, et ils avaient un passé commun de déracinés ... peut être même de persécuter.

Bien sûr, ils avaient des moeurs et des croyances étranges, mais elle avait les yeux bridés et elle était réformée. Les gens en disaient autant à son sujet. Non, la seule peur qu'elle avait, c'est qu'ils aient un lien avec les Haschishins qui avaient détruit son village au fin fond du royaume de Majapahit (Indonésie actuelle), et massacrés sa famille avant de la réduire en esclavage, des années plus tôt. La seule façon de savoir était de les rencontrer, de les côtoyer et certainement d'arriver avec un des leurs !

Voilà comment elle s'était retrouvée à suivre la charmante Prunella, dont elle aimait les traits sombres, et l'air pourtant si enjoué. Comment une telle femme pouvait-elle représenter un danger ? M'enfin, elle en avait vu d'autres. Prudence est mère de sûreté ! Cherchant à percer le décor, à deviner la courbe d'un palais à l'horizon, Maryah en avait oublié de faire la conversation :


Oh non, ça va, j'ai marché depuis des mois, avant d'échouer et de me reposer icy. Je suis, et j'ai hâte d'arriver et de voir le ...

Elle avance rapidement à sa suite, puis soudain la vision se dresse au loin, devant elles. L'Epicée s'arrête, ouvre grand la bouche, impressionnée, éberluée, n'ayant jamais rien vu d'aussi imposant, ni à Paris, ni en Empire ! L’Étincelle s'allume au fond de son regard noir !

... Palais ...
Par Déos ! Il est Immense !
Comment pouvez-vous défendre une telle place ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadjia

avatar

Village : Arles

MessageSujet: Re: [Visite]D'épices et de prunes   Sam Juil 05, 2014 9:37 pm

Les mains croisées dans le dos, Prunella avança tout en gardant son attention dans sur le Palais. Elle réfléchissait à la question que venait de lui poser Maryah, une question qu'elle ne s'était jamais posée pour tout dire. Elle a tendance à ne pas trop réfléchir ou à réfléchir à des choses qui sont importantes pour elle, mais d'une rare futilité pour certains. Du coup, elle imagina une réponse propre à sa réalité qui n'était certainement pas la vraie réponse:

- "Mmm peut-être que la Palais est tellement gland que personne n'ose s'y attaquer !"

Puis elle prit une voix et un air avant d'ajouter :

- "Puis les Grenadiens sont des gens mystérieux qui doivent intriguer. Qu'est-ce qui se cache derrière ces grands murs ? Qu'est-ce qu'on y fait ? Personne ne le sait à part nous !
Mais Je pense que le mieux est de demander au Parfait, le vizir de la guerre."


Elle esquissa un large sourire en repensant à Pégas qui était venu les saluer au salon de thé. Elle regarde à nouveau le sol ou plutôt ses pieds nus et reprit sa marche ne fredonnant un petit air entraînant. La pluie avait ramolli le sol ce qui le rendait assez agréable à ses pieds mais pas boueux. La jeune fille s'amusait. Ensemble, elles s'enfoncèrent dans la forêt, et Sadjia prenait garde à ne pas s'éloigner du chemin qui avait été tracé par les allées et venue des Grenadiens et de leurs nombreux visiteurs. Il serait dommage qu'elles s'égarent par sa faute!
Tout en cueillant une brindille qui lui faisait de l'oeil, la jeune fille demandant à Maryah:


- "Y a-t-il des choses que tu souhaites voir en particulier ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epicée

avatar


MessageSujet: Re: [Visite]D'épices et de prunes   Dim Juil 06, 2014 6:57 pm

Plus elles s'avançaient et plus il semblait à l'Epicée que le chateau grossissait, qu'il constituait un royaume indépendant à lui tout seul. Il faisait chaud et Maryah commençait à avoir soif, il lui tardait d'arriver devant les portes et de découvrir ce nouvel univers !

Tu as raison Prunella, attaquer une telle forteresse mobiliserait toutes les troupes de France je crois ...

Elle hâtait le pas, elle respirait l'air ambiant cherchant peut être quelques effluves inhabituelles ou exotiques ; elle observait beaucoup, elle redoutait qu'à tout moment débarque des hommes enturbannés comm'Sal, montés sur leurs fiers chevaux, et pointent leur lames sur elles deux. Mais Prunella devait savoir ce qu'elle faisait ; après tout, elle était des leurs.

C'que j'aimerai c'est voir vot'marché, là où vous vivez ... savoir si nous pourrions nous y installer avec mon fils. Et j'aimerai contribuer au commerce, peut être pourrais je rejoindre un groupe de marchands ou de petits navires pour réaliser des échanges fructueux.
Avez-vous des bains de vapeur comme en Alexandrie ? Et puis j'aimerai boire quelque chose de chez vous, et peut être goûter une de vos pâtisseries qui enchantent le palais !
Et le Sultan ? On peut l'voir ? ... 'fin de loin hein, j'me doute bien qu'il va pas saluer une gueuse.
P't'êt' bien que vous avez des conteurs aussi, qui me raconteront votre exil forcé ...

Enfin ... j'suis tellement curieuse hein ... Juste une chose, tu m'laisses pas ... j'suis pas très confiante là ...


Et devisant de ci de là, elles arrivèrent enfin devant les grandes portes.

Euh on fait quoi là ? On toque ? On pousse ? Y a un truc secret pour entrer, ou on gueule après les gardes comme partout ailleurs ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadjia

avatar

Village : Arles

MessageSujet: Re: [Visite]D'épices et de prunes   Mer Juil 16, 2014 10:51 pm

Une fois arrivée devant la grande porte menant au Palais Prunella s'arrêta et fît face à l'Épicée. Elle prit une voix assez enjouée et lui dit:

- "Nous voici arrivée, bienvenue au Palais de Grenade."

Puis elle réfléchit aux questions qui lui avaient été posée. A vrai dire Sadjia n'était pas en mesure de répondre à tous les questionnements de Maryah. Elle vivait peu au Palais de Grenade. Elle ignorait à quoi ressemblait le sultan ou encore Zamarra. Elle entretenait une correspondance avec eux, recevait des lettres qu'on lui lisait car la jeune fille ne savait ni écrire ni lire. Mais une chose était certaines c'est que les écrits étaient toujours très chaleureux et la faisaient sourire.

- "Le sultan fait retraite, mais je pense que nous pourrons peut-être avoir un entretien avec Zamarra, son épouse. J'espère qu'elle n'aura pas trop de choses à faire.
Pour le commerce, faudra essayer de chopper Espo!
Nous avons des hammam, du thé et un tas de bonnes choses. En plus tu tombes bien, c'est Ramadan! Il y a toujours un tas de bonnes choses à manger! Mais il faudra patienter jusqu'au coucher du soleil."


Puis ben, elle patienta et attendit que le Garde, assez austère se pointe pour les faire entrer. En espérant, qu'il ne se soit pas endormi à cause de la chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esposito
Vizir **** وزير
Vizir **** وزير
avatar

Pays/Country : SRING
Comté/County : Provence
Village : Arles

MessageSujet: Re: [Visite]D'épices et de prunes   Dim Juil 20, 2014 3:31 pm

Les expéditions commerciales tardaient à revenir au palais.
Les caisses commençaient à se vider et il fallait les remplir au plus vite.

Esposito s'inquiétait et il décida de se rendre au port dès la levé du jour pour prendre des nouvelles auprès de Saïf, le gardien du phare.

La route était longue et il n'était vraiment pas enchanté d'avoir à monter cet escalier sans fin pour entendre une nouvelle fois le pauvre Saïf lui dire impuissant : "Rien en vu...peut être demain...si Dieu veut".

Mais lorsqu'il arriva enfin en haut de la dune qui cachait le port, Esposito n'en cru pas ses yeux.
Au large se tenait une caraque de guerre.
Soit des ennuis, soit le retour tant attendu se dit-il.

Il prit soin de vérifier le pavillon qui flottait sur le navire avec sa longue-vue ramené de l'Empire Ottoman.
C'était bien celui de Grenade, Espo en était à présent certain, Pégase était revenu d'expédition, il ramenait cette caraque de toute beauté et avec elle des cales qui devaient être remplies en abondance.

Saïf souffla de toutes ses forces dans la corne de brume pour prévenir le palais puis voyant Espo sur la dune il lui adressa un signe de victoire, le poing fermé et le bras tendu.

Espo lui répondit avec un sourire avant de faire demi-tour pour préparer le retour de l'expédition.
Le navire ne mettrait pas plus de 2 ou 3h pour accoster, juste assez de temps pour organiser le palais.

Le destrier semblait avoir compris la bonne nouvelle et il galopa à la vitesse d'une flèche.
Lorsqu'il arriva dans la plaine du palais, Esposito aperçu deux femmes qui se tenaient devant la porte Nord.
Sa curiosité l'emporta sur son sens du devoir et il chevaucha dans leur direction au lieu de filer droit vers la porte Ouest.

Une fois arrivé à une centaine de mètres de la porte, il descendit de cheval pour ne pas paraître menaçant.
Tout en s'approchant à pied, il salua de la main et repoussa son sabre en arrière pour confirmer ses intentions pacifique.


"Bonjour mesdames, je suis Esposito le vizir du commerce de Grenade..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Visite]D'épices et de prunes   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Visite]D'épices et de prunes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alhambra Palace of the Kingdom of Granada **** قصر الحمراء بمملكة غرناطة :: Entrée du Palais Alhambra **** مدخل قصر الحمراء :: Portes du Palais **** أبواب القصر-
Sauter vers: