Alhambra Palace of the Kingdom of Granada **** قصر الحمراء بمملكة غرناطة

Alhambra Palace of the Kingdom of Granada **** قصر الحمراء بمملكة غرناطة
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Livre 4 : Commentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Algador

avatar

Pays/Country : France
Comté/County : Duché du Lyonnais Dauphiné
Village : Lyon

MessageSujet: Livre 4 : Commentaires   Ven Mai 23, 2014 5:40 pm

Citation :
Catharisme: commentaires

I Ce qui anime la foi d’un cathare renaissant:

Le cathare renaissant définit le bien et le mal comme deux choses distinctes qui ne se mélangent pas, au mieux ces entités se côtoient. C’est un dualiste optimiste.

Pour le cathare renaissant, Dieu est la définition du bien. Le mal ne peut donc venir en aucun cas de Dieu, ni de manière directe ni de manière détourné.

Pour le cathare renaissant, le mal s’incarne dans la « bête sans nom », celui qui a la mort dans l’âme.

Le cathare renaissant croit en la métempsycose, c'est-à-dire en la réincarnation. Pour le cathare renaissant, lorsqu’un homme meurt, soit son âme est purifiée par le consolament et il va droit au soleil; soit son âme n’est pas pure et, dans ce cas, elle se réincarna dans un nouveau corps jusqu’à ce qu’elle soit lavée de tout péché.
Cependant, lorsqu’un homme s’est par trop fourvoyé dans le péché, son indolence au monde guide son âme sur la lune où elle est suppliciée par les sept damnés avant d’éventuellement pouvoir encore se réincarner sur terre.

Pour le cathare renaissant, l’enfer existe et se trouve dans les entrailles de la terre, où habite la créature sans nom avec ses sbires.

Le cathare renaissant croit que Dieu a révélé à Elias le livre des fondements de la foi et que le renoncement d’Elias lave l’âme de tous péchés. Celui qui fait le vœu de pratiquer le renoncement d’Elias peut recevoir le Consolament et devenir bonhomme.

Le cathare renaissant croit aussi qu’une vie de labeur vouée à la communauté, et au bien, peut laver l’âme de tout pêché au moment du trépas par le Convenenza.

Le Cathare renaissant croit que Christos est le premier ange de Dieu.

Le cathare renaissant croit qu’à la fin des temps le monde disparaîtra avec le mal et que la cité de Dieu, archétype du bien, fera des hommes ses anges.


II Les rituels cathares

Les cathares renaissants ne reconnaissent qu’un seul sacrement, c’est le consolament.
Le consolament est la rémission définitive des péchés. Celui qui reçoit le consolament retrouve une âme pure lavée de tout péchés. Pour qu’il garde cette âme pure il doit dans le même temps faire le vœu du renoncement d’Elias.
Ceux qui reçoivent le consolament deviennent alors des bonshommes (ou des bonnes femmes).

Le Convenenza, ou consolament du mourant, peut être donné au bon croyant qui le demande à l’heure de son trépas; s’il a fait le bien durant sa vie et pratiquer la pénitence pour ses pêchés. Ainsi, le brave ne devra pas se réincarner et aura sa place au soleil.

Le mariage du cathare renaissant existe et est célébré, mais n’est reconnu que l’amour qui unit deux êtres. S’ils ne s’aiment plus, les époux pourront se séparer.

Le Baptême confirme le bon croyant. Il ne peut se faire que si le baptiser en fait le choix personnel et convaincu. Les jeunes enfants ne peuvent donc pas être baptisés tant qu’ils ne sont pas en mesure de le demander et de le motiver par eux-mêmes. Il est de coutume que le bon croyant se fasse baptiser à l’âge adulte.

L’Apareilement (ou Aparelhament) est la cérémonie donnée par les bonshommes (ou les bonnes femmes). Ils y font des prêches et récitent la prière du bon père, ensuite ils bénissent les bons croyants.
L’Apareilement se déroule dans des maisons de prières mais peut aussi se faire chez l’habitant.
Le rituel du repas enseigné par Christos n’est pas intégré à la cérémonie mais fait généralement l’objet d’un repas, au sens littéral du terme, après l’Apareilement.

Le melhorament est une bénédiction. Le melhorament est pratiqué par le bon croyant et consiste à faire trois génuflexions devant un bonhomme (ou une bonne femme), en lui demandant sa bénédiction. Ce dernier bénit le bon croyant en lui souhaitant d’aller à bonne fin.


III. Le bon croyant

parchemin restant à déchiffrer


IV. Le bonhomme et la bonne femme

Lorsqu’un bon croyant reçoit le consolament, il devient bonhomme (ou bonne femme), c'est-à-dire que son âme est pure et qu’il est prêt à rejoindre Dieu.
Lors de son consolament, un bonhomme fait le vœu du renoncement d’Elias devant un caillou qu’il garde sa vie durant en poche et que l’on enterre avec lui.

Le bonhomme consacre alors sa vie à Dieu et aux révélations des prophètes. Il pratiquera uniquement le bien, en offrant de bons salaires, en n’achetant pas systématiquement les denrées les moins chères sur le marché, en ne surproduisant pas de son artisanat, en prêtant ses écus à d'autres croyants, en modifiant ses cultures aux éventuels besoins du village, et bien d’autres choses encore que la vertu ne manquera pas d’inspirer au bonhomme.

Le bonhomme ne peut pas être boucher. S’il est forgeron, il ne peut pas produire d’épée, ni de couteau. Le Bonhomme ne peut pas acquérir d’épées ou de couteaux. Le bonhomme ne peut pas élever de vaches ou de cochons. Le bonhomme ne peut pas occire d’animaux et ne peut pas proposer d’offres d’emplois qui vont dans ce sens.
Lorsqu’il voyage, le bonhomme est autorisé à se défendre et à s’équiper d’un bâton et d’un bouclier.

Le bonhomme, lorsqu’il est érudit, voyage sans le sou (sauf pour étude) et sans marchandises, comme le mendiant, pour prêcher l’enseignement de la foi vraie. Souvent les bonshommes voyagent par deux, non pas pour être plus fort, mais, au pire des cas, pour partager sa mauvaise fortune avec un frère. Cependant, il est arrivé que Dieu intervienne et que des assaillants qui s’en prenaient aux bonshommes soient retrouvés morts sans que les bonshommes n’aient eu à lever la main.

Le bonhomme fait vœu d’abstinence et ne peut pas se marier, ni avoir de liaisons charnelles.

Si un bonhomme est pris en faute par rapport à son vœu de renoncement ; suivant la gravité de sa faute, son statut de bonhomme lui sera retiré temporairement ou définitivement.

Les thèmes de prêche les plus fréquents du bonhomme sont l’humilité et la volonté, le renoncement et la tolérance, l’entraide et la fraternité, la modération et la pondérance, le partage ainsi que l’amour de Dieu et du prochain.

Les Bonshommes donnent le consolament, le convenenza et les bénédictions. Ils sont les seuls à pouvoir célébrer un Appareillement et sont les seuls à pouvoir réciter la prière du bon père. Ce sont eux aussi qui reçoivent les confessions et qui donnent le repentir et la pénitence. Dans la mesure du possible, le bonhomme est invité à ouvrir une maison de prière sur la halle de son village.


V. Le Héraut

Le héraut est le porte parole des cathares renaissants. Sa fonction n’est pas un titre hiérarchique.
Le héraut doit informer sa communauté des avancées de cette dernière et de ses relations avec son entourage.
Le héraut doit informer sa communauté des lieux et des débats où il la représente et parle en son nom.
risme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Livre 4 : Commentaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livre 4 : Commentaires
» [FR] Kitab al-Hikmah (Livre de la Sagesse)
» [FR] Kitab al-Hikmah (Livre de la Sagesse)
» [FR] Kitab al-Kutub (Livre des Livres)
» [FR] Kitab al-Ahadith (Livre des recueils)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alhambra Palace of the Kingdom of Granada **** قصر الحمراء بمملكة غرناطة :: En dehors du palais **** خارج القصر :: Université de Grenade **** جامعة غرناطة :: Bibliothèque de Grenade **** مكتبة غرناطة :: Rayon Religion **** جناح الدين :: Catharisme **** الكاثارية-
Sauter vers: